Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Venez faire un bout de route avec nous...

C'est parti depuis juillet 2005
pour 15 mois 18 mois autour du monde


N'hesitez pas à laisser vos commentaires et à vous inscrire à la newsletter



CARNETS DE VOYAGE

Paris-Pékin

Asie du Sud-Est

Inde

Nle-Zélande

       

Indonésie

Mexique

Cuba

Equateur

       

                           Pérou

Bolivie

Chili

Argentine

       

Afrique

Itinéraire

 

Ou sommes nous ?

De retour en France,
Au Boulou



 
Ajouter à vos Favoris

Archives

Foto de la semana

 
Couscous, Tagine

& palmier
9 janvier 2007 2 09 /01 /janvier /2007 20:34

30 et 31 dec 2006

 

Dans la nuit le passage de Drake tient toutes ses promesses, et le bateau bouge tellement qu'il est impossible de dormir. Tout valse dans la cabine, et nous avec. A 6h du matin on monte sur le pont voir de plus près. Même si les vagues ne sont pas si impressionantes que ça, le bateau tangue dans tous les sens et on s'accroche à tout ce qu'on peut trouver pour ne pas tomber .

Il n'y a quasiment personne pour le petit-déjeuner. Toute la journée, la plupart du monde restera dans sa cabine... la tête dans le sac. Nous on se porte plutôt bien.

Le pasage de Drake est l'occasion d'observer de très nombreux oiseaux marins qui suivent le bateau. On verra des petrels et surtout plein d'Albatros, d'une envergure de 2,5 mètres (les plus grands faisant jusqu'à 3,5 mètres). Tous ces oiseaux sont capables de suivre le bateau pendant des heures, sans même donner le moindre coup d'aile.

Image hébérgée par hiboox.com Image hébérgée par hiboox.com

 

Image hébérgée par hiboox.com

 

Différentes conférences sur la faune et la flore de l'Antarctique se succèdent dans l'après-midi, et le soir, alors que le bateau est beaucoup mois agité, on passe une soirée tranquille et on va pouvoir dormir.

Dans la nuit nous atteignons ce qu'appelle la convergence polaire, en d'autres termes, les eaux polaires, dont la température varie entre 0 et 1ºC. C'est une partie de ces eaux qui gèlent durant l'hiver austral, se transformant en banquise, ce qui double la taille du continent Antarctique.

La traversée se déroule bien, puisqu'on nous annonce le matin que nous arrivons sur les îles shetland du Sud avec une demi-journée d'avance et que nous allons pouvoir débarquer pour la première fois dès cette après-midi.

Dans la foulée nous apercevons au loin notre premier iceberg. Et un peu plus tard, la première île toute blanche... 

Image hébérgée par hiboox.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Veromain - dans Antarctique
commenter cet article

commentaires

Last News