Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog


Venez faire un bout de route avec nous...

C'est parti depuis juillet 2005
pour 15 mois 18 mois autour du monde


N'hesitez pas à laisser vos commentaires et à vous inscrire à la newsletter



CARNETS DE VOYAGE

Paris-Pékin

Asie du Sud-Est

Inde

Nle-Zélande

       

Indonésie

Mexique

Cuba

Equateur

       

                           Pérou

Bolivie

Chili

Argentine

       

Afrique

Itinéraire

 

Ou sommes nous ?

De retour en France,
Au Boulou



 
Ajouter à vos Favoris

Archives

Foto de la semana

 
Couscous, Tagine

& palmier
10 février 2007 6 10 /02 /février /2007 07:55
Du 18 Janv au 20 Janv 2007



De retour en Argentine, nous louons une voiture dans la ville de Calafate pour voir le Perito Moreno, un glacier impressionant qui se jette dans le plus grand
lac d'Argentine.

Le Perito Moreno, c est
15 km de long sur 5 km de large, 60 m au-dessus du niveau du lac. Il n'a rien à envier a ses homologues d'Antarctique.



Il est plein de vie, en activité constante. Il craque et fait un boucan du tonnerre, et d'énormes morceaux de glace s'en détachent régulièrement, se transforment en iceberg dérivant sur le lac.








Nous restons dans le Parc de los Glaciares pour la nuit, et campons au milieu de nulle part, près du lago Roca.
Repost 0
Published by Veromain - dans Argentine
commenter cet article
9 février 2007 5 09 /02 /février /2007 06:39
Du 8 Janv au 17 Janv 2007


Ushuaia nous plait bien, et au retour d'Antarctique, on décide d'y passer quelques jours. Bon et puis de toutes facons on n'a pas vraiment le choix, tous les bus sont complètement pleins. Faut dire qu`on a eu une de nos meilleures idées depuis des mois : faire un détour par le sud du Chili, et encore mieux, aller trekker dans le "muy famoso" parque del Torres del Paine. La mecque des trekkers. Tout le monde y passe, il est réputé comme un des plus beaux d'Amérique du sud, et on a voulu faire comme tout le monde.

Bref, entre temps on repasse le détroit de Magellan, et on laisse la terre de feu derrière nous, de retour en Patagonie, chilienne cette fois ci. Nous arrivons en soirée à Punta Arenas, acceuillis par un vent de folie. On attérit pour la nuit dans un hôtel à gringos pourri, mais qui a l'avantage de ne pas être cher. De toutes facons on y reste qu'une nuit et on part dès le lendemain matin pour Puerto Natales.
Ce petit hotel aurait pu rester anecdotique jusqu'il y a quelques jours ou aux infos on entend :
"La nuit dernière, le Blue House Hostel, petit hotel du sud du Chili à Punta Arenas, a entièrement brulé. La moitié des occupants de l'hotel n'a pas pu échapper aux flammes. 10 morts"
Euh ...On n'était pas au Blue House Hostel, nous a Punta Arenas ?? Euh ... ben oui... ouah ... on l'avait dit qu'il ètait pourri cet hôtel. On cherche plus d'infos et on vérifie, il s'avère que ce n'est pas notre hôtel qui a cramé mais son annexe !! Hum ...

C'est à Puerto Natales que s'organisent les treks du Torres del Paine, nous on commence à se demander sérieusement ce qu'on est venu faire ici. Il fait froid, il pleut, il vente et on ne se voit pas trop marcher dans ces conditions, plus équipés pour les plages tropicales que pour la montagne.
On hésite à louer une voiture pour visiter une partie du parc, mais le temps se degageant, on se décide quand meme a partir en randonnée pour 3/4 jours.

On n'est pas déçu par les paysages et nous avons même l'occasion d'observer un condor qui tournoie longuement au dessus de nos tetes. Les débuts s'annoncent bien.











Par contre
on se rend vite compte qu'ici la randonnée est un sport olympique, on est très loin de la ballade et il ne se passe pas 2 minutes sans croiser quelqu'un ; on passe notre temps a dire bonjour. Les gens semblent pressés  d'avancer plutôt que de profiter du lieu.  Tout le monde nous double, c'est tout juste si on ne se fait pas bousculer, à l'exeption de 3 petits vieux, et encore ils faisaient une pause déjeuner, aucun mérite donc.

On prend notre temps, on longe les lacs et les glaciers le long "del valle Frances" et après 13 kilomètres nous arrivons à notre premier campement.
Le temps de planter la tente et se faire une soupe, les premieres gouttes de pluie commence a tomber, nous n'en verrons jamais la fin. Pas très grave au début, nous sommes bien abrités par les arbres, et c'est un bon test pour notre superbe tente premier prix de chez Carrefour, sans double toit.
Bien évidemment la tente prend l'eau, suivie par les duvets, et bien sûr nous. De toute facon on n'a pas le choix, il n'y a aucun abris dans le campement. On passe la nuit tant que bien que mal, mais le pire reste à venir. Le lendemain il pleut de plus en plus. L'equipement trempé est impossible à faire sécher. Galère. On n'a pas d'autre choix que de repartir, en espérant une acalmie qui ne viendra jamais ... Bien au contraire, c'est de pire en pire. Pas d'autre alternative que de se retaper les 13 km de la veille sous le deluge et le vent glacial, 10 kilos sur le dos, trempés jusqu'à la moelle, le gilet en laine tricoté par maman n'étant pas un idéal d'étanchéité. On manque de se noyer, emportés par les petits cours d'eau de la veille, transformés en gros torrent. Aucun endroit pour s'abriter, et pris par le temps, si on veut choper le bateau qui nous ramène au bus qui nous ramène a Puerto Natales.
Bref un vrai cauchemar.
On arrive a Puerto Natales a 23h et on se prend un bon hôtel. C est décidé, dès qu'on est sec, on rentre en Argentine.
Repost 0
Published by Veromain - dans Chili
commenter cet article
20 janvier 2007 6 20 /01 /janvier /2007 17:19

5-6 et 7 janv 2007


Nous sommes à peine revenus de notre dernière sortie en Zodiac que l'Andrea reprend sa route, direction Ushuaia en Argentine. Un petit problème mécanique sur le bateau nous fait miroiter une nuit de plus en Antarctique, mais il n'en est rien, nous avons juste perdu (gagné ?) une petite heure et il n'y a plus qu'à rentrer.

Comme à l'aller le passage de Drake tient toutes ses promesses. Rien d'alarmant et loin d'être une tempête, mais les vagues les plus hautes atteignent les 10 mètres de hauteur, de quoi faire balancer l'Andrea dans tous les sens. Le ballet des conférences a repris, celui des oiseaux aussi. Les Albatros et les Petrels sont nombreux à suivre le navire. On retrouve aussi la nuit après 5 jours de clarté continue.



Le samedi en fin de matinée on apperçoit le Cap Horn, porte d'entrée de l'Amérique du Sud et du canal Beagle. En soirée nous arrivons avec plusieurs heures d'avance à Ushuaia sur la Terre de Feu qui nous offre un de ses plus beaux couchers du soleil. Le ciel semble s'embraser pour fêter notre retour.

Après une dernière nuit sur  le bateau,  nous  débarquons sur la terre ferme le dimanche 7 janvier au matin, un peu sonnés par tout ce qu'on a eu la chance de voir ces dix derniers jours.

Repost 0
Published by Veromain - dans Antarctique
commenter cet article
18 janvier 2007 4 18 /01 /janvier /2007 05:01

4 janv 2007


Aujourd'hui c est notre dernier jour en Antarctique. Nous sommes toujours a Paradise Harbour et nous commencons par une ballade en zodiac qui nous permet de nous approcher a quelques mètres seulement des nids de cormorants aux yeux bleus et des énormes glaciers qui se jettent directement dans la mer. La glace prend parfois une couleur bleu-turquoise, voire bleue foncée, et d'énormes blocs de glace sont prêts a se décrocher du glacier.


Jusqu'ici nous avons seulement visité des îles, mais aujourd'hui nous accostons sur le continent. Nous pouvons enfin dire que nous avons pose les pieds sur le continent blanc.



C'est plus symbolique qu'autre chose, puisque ce n'est pas forcément le plus bel endroit que nous ayons vu ces derniers jours. Almirante Brown est une ancienne base scientifique argentine, aujourd'hui desertée. Une petite colonie de manchots gentoos a pris possession des lieux. Le temps se gâte, on y reste une petite heure seulement, le temps de gravir la falaise qui surplombe la base et offre une vue imprenable sur l'ensemble de la baie.


L'apres-midi nous faisons une ultime ballade en zodiac autour de îles Melchior. Une heure pour profiter des dernières côtes enneigées, les derniers icebergs, les derniers manchots, les derniers phoques... Dommage... on serait bien resté un peu plus.

 

Repost 0
Published by Veromain - dans Antarctique
commenter cet article
17 janvier 2007 3 17 /01 /janvier /2007 04:09

 3 janv 2007

Retour sur l'Andrea et nous repartons vers le Nord. Le temps de se reposer un peu, puis on renfile notre équipement anti-froid, et nous revoila dans le Zodiac. Sur l'ïle Usefull la neige est bien au rendez-vous. On s'y enfonce regulierement jusqu'aux genoux, et on manque d'y laisser nos bottes qu'on a parfois du mal a sortir de la neige qui regele directement dessus.

Les manchots eux devalent les pentes a la maniere toboging : a plat ventre et on se laisse glisser a l aide des ailes.

On passe une bonne partie du temps a observer les gentoos qui refont leur nid compose de petites pierres. Pour cela le principe est simple : ils vont piquer tour a tour une pierre sur le nid des autres et l apposent sur leur propre nid. A la fin de la journee ils ont tous plus ou moins retrouve le meme nombre de pierres. C est amusant, ca ne sert a rien, mais ca fait des siecles que ca dure.

Pour la nuit l'Andrea fait halte a Paradise Harbour, une baie du continent, elle aussi reputee pour etre une des plus belles. Le temps se leve, et meme si il ne fait pas particulierement chaud, le capitaine organise un barbecue sur le pont du bateau. 

Repost 0
Published by Veromain - dans Antarctique
commenter cet article
16 janvier 2007 2 16 /01 /janvier /2007 04:56

3 janv 2007

Ce matin, nous retrouvons les paysages typiques de l'Antarctique, les icebergs , les glaciers qui plongent dans la mer et les côtes complètement enneigées. Nous sommes dans le canal Lemaire, réputé pour être un des endroits les plus beau de la peninsule Antarctique. Le bateau avance à vitesse reduite dans le passage étroit qui longe les montagnes et slalomme entre les morceaux de glace et les icebergs.

Il neige et tout le monde est sur le pont et profite de ce paysage incroyable.

Nous faisons une ballade d'une heure dans le zodiac pour nous permettre d'approcher de plus près des glaciers et icebergs. Nous sommes dans le zodiac depuis 5 minutes et 2 baleines apparaissent sous nous yeux.

Nous atteignons ici notre point le plus au sud de la croisiere (et bien sur de notre tour du monde !!) : le 65ème parallèle sud, tout proche du cercle polaire que nous ne dépasserons pas.

Image hébérgée par hiboox.com

Repost 0
Published by Veromain - dans Antarctique
commenter cet article
15 janvier 2007 1 15 /01 /janvier /2007 04:34

2 janv 2007

Pas le temps de souffler (pas qu'on se plaigne...) et cet après-midi nous arrivons sur l'ile de la Deception. L'ile est en forme de fer à cheval, et la mer s'est engoufrée dans un cratère de volcan éffondré. On trouve ici des eaux chaudes qui permettent de se baigner directement dans la mer, ce qui était prévu. Mais les courants et les vents violents ne permettent pas d'accoster aujourd'hui et cette sortie est annulée. Nous accostons quand même à un autre endroit, Telefon Bay, une baie volcanique.

Ici pas d'animaux, pas de neige, mais un paysage désolé, de la terre volcanique, des cratères et un vent très fort.

 

 

Les paysages nous rappelent plus les Galapagos que le cliché que l'on a de l'Antarctique.

Ca manque un peu d'Iceberg ...

Repost 0
Published by Veromain - dans Antarctique
commenter cet article
14 janvier 2007 7 14 /01 /janvier /2007 04:52

Repost 0
Published by Veromain - dans Antarctique
commenter cet article
14 janvier 2007 7 14 /01 /janvier /2007 03:43

2 janv 2007

Ce matin nous sommes de retour sur les iles Shetland et nous accostons sur les iles Aitcho. La neige a completement fondu au niveau de la mer et a laissé place a une légère végétation composée principalement de mousse et de lichens. Les eternels manchots sont la, des gentoos et des chinstraps qui sont particulièrement bruyant aujourd'hui.

 

Un premier commence à crier, et tous les autres enchainent. Ca dure quelques secondes et ils recommencent.

On longe la cote de l'ile et on passe devant les nids de skuas, sorte de vautour marin, et d'albatros, eux aussi en période de reproduction. Les skuas se chargent eux même de rappeler à l'ordre ceux qui s'approchent trop près des nids.

 

Un peu plus loin, sur la partie nord de l'ile, c'est un festival de mamifères marins. Des énormes phoques éléphants qui s'entassent les uns sur les autres. Ce sont des femelles, plus petites que les mâles, mais qui pèsent quand même plusieurs tonnes. Elles muent, dégagent une puanteur des plus repoussante, se grattent et émettent des bruits que l'on pourrait qualifier de gros rots dégueulasses.

 

On croise aussi quelques phoques a fourrure, qui ressemblent plus aux otaries et lions de mer et qui peuvent se redresser sur leurs nageoires.

Vero tombe sur un os ... de baleine

Repost 0
Published by Veromain - dans Antarctique
commenter cet article
13 janvier 2007 6 13 /01 /janvier /2007 21:08

Repost 0
Published by Veromain - dans Antarctique
commenter cet article

Last News