Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Venez faire un bout de route avec nous...

C'est parti depuis juillet 2005
pour 15 mois 18 mois autour du monde


N'hesitez pas à laisser vos commentaires et à vous inscrire à la newsletter



CARNETS DE VOYAGE

Paris-Pékin

Asie du Sud-Est

Inde

Nle-Zélande

       

Indonésie

Mexique

Cuba

Equateur

       

                           Pérou

Bolivie

Chili

Argentine

       

Afrique

Itinéraire

 

Ou sommes nous ?

De retour en France,
Au Boulou



 
Ajouter à vos Favoris

Archives

Foto de la semana

 
Couscous, Tagine

& palmier
22 novembre 2006 3 22 /11 /novembre /2006 15:43

Du 12 oct au 3 nov et du 14 au 18 nov 2006 

On avait juste prévu d'y passer quelques jours seulement, et pourtant La Paz s'est avérée être un endroit bien sympathique et agréable pour se poser un peu ... après plus de 15 mois de voyage.

Image hébérgée par hiboox.com

Capitale la plus haute du monde, s'echelonnant entre 3200 et 4000 mètres d'altitude, c'est une ville en trois dimensions. Le centre ville se trouve au fond d'un canyon, et ses banlieues s'étirent sur ses hauteurs, jusqu'à l'Alto, ville à part entière, à plus de 4000 m, où tous les paysans de l'Altiplano viennent s'échouer. Par temps clair on appercoit les monts enneigés qui entourent La Paz et qui dépassent les 6000 m.

Image hébérgée par hiboox.com

La Paz on s'en doutera n'est pas une ville plate ; ses rues qui descendent, ou montent, au choix, tout le temps, sont bruyantes, poluées, et souvent embouteillées par un fort traffic. Peu de voitures particulières mais beaucoup de taxis, taxis collectifs et vieux bus Dodge qui ont retrouvé ici une nouvelle jeunesse. Sans parler de tous les marchés et marchands en tout genre qui envahissent les trottoirs et empêchent toute circulation piétonne. C'est entre autres ce qui nous a bien plu, déambuler et se perdre dans ces rues et marchés qui composent certainement la capitale la plus traditionnelle d'Amérique du Sud, où la population indienne y est majoritaire.

Image hébérgée par hiboox.com

Image hébérgée par hiboox.com

Image hébérgée par hiboox.com

Le marché le plus étonnant étant sans aucun doute El mercado de la brujas, ou le marché des sorcières : elles vendent tout ce dont vous avez besoin en cas de problèmes d'argent, d'amour, pour la fertilité, la protection de la famille, la longévité, les voyages ... et bien d'autres choses encore. Si vous ouvrez une boutique ou construisez une nouvelle maison, n'oubliez surtout pas d'y enterrer un foetus de Lama que vous aurez acheté ici au préalable. Comme ca, la Pachamama, la Terre Mère, Dieu local le plus vénéré, prendra soin de toute votre famille. Sans oublier les liseurs de bonne aventure dans les feuilles de coca.

Nous, c'est dans ce quartier que nous avons élu domicile pendant un mois.

La Bolivie est la capitale mondiale de la contestation et de la revendication, et à la Paz, rares sont les jours où il n'y a pas de manifestation, ou simple rassemblement. On bloque les rues, on fait du bruit, et on fait exploser le plus de pétards possible.

La Paz c'est aussi une activité culturelle importante : de nombreux musees, dont les très passionnant musees de la coca et des instruments de musique, cinemas, salles de concert, théatres et bars en tout genre, de la peña traditionnelle au bar gay et branché, en passant par les bars à gringos.

Bref, une ville passionnante, où on a vite pris nos habitudes, rencontré beaucoup de monde et pas vu le temps passer. "Volveremos", on y reviendra !

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

  Stand de mantas, sortes de couvertures, le plus souvent roses et bleues, utlisées par la majorité des boliviennes. Ca sert à porter à peu près tout, et surtout les enfants.

 

 

Image hébérgée par hiboox.com

 

Image hébérgée par hiboox.com

 

 

Image hébérgée par hiboox.com Image hébérgée par hiboox.com

 Le mystic, bar pas branché, où on a pourtant passé pas mal de temps. Spécialité locale : Le Te con Te, sorte de grog local (singhani, alcool de raisin, du thé, du citron et du miel). Sinon pour les plus courageux, la liqueur de coca, c'est degueulasse, mais encore plus efficace.

 

  

Image hébérgée par hiboox.com

"Qui a tué le petit Lama blanc ?" Une comédie satirique bolivienne que vous aurez peu de chances de voir en dehors de Bolivie. Un meurtre, une histoire de drogue, une histoire d'amour, à la sauce bolivienne.  Introuvable pour l'instant en DVD, mais on y travaille.

Partager cet article

Repost 0
Published by Veromain - dans Bolivie
commenter cet article

commentaires

Last News